Accueil / Blog / Noël en Laponie

déc 26th

2013

Par contact@wordup-traduction.com

Posté leBlog

Comment parler des coutumes de Noël sans aller faire un tour au pays du barbu le plus populaire ?

En route pour la Laponie, où habite le Père Noël ! Et plus précisément en Laponie Finlandaise.

Les traditions sont nombreuses et très variées. Les fêtes de Noël durent 3 jours, du 24 au 26 décembre 2013. Cela vaut bien deux articles !

Dans la Finlande païenne, on célébrait la fin des récoltes et la fin de l’année agricole entre la fin de septembre et la Toussaint. A l’occasion de cette fête on organisait des banquets appelés Kekri. Depuis la christianisation de la Finlande, de nombreuses traditions et coutumes liées à Kekri font désormais partie de la célébration de noël et de jour de l’an. Aujourd’hui, la fête d’Halloween venue des Etats-Unis coïncide avec l’ancienne fête de Kekri.

Le 24 décembre – La veille de noël

La Paix de Noël

A midi précise, selon une ancienne tradition, la « Paix de Noël » (Joulurauhanjulistus) est proclamée à Turku, l’ancienne capitale de la Finlande. Cette cérémonie est retransmise à la radio et à la télévision. Après les douze coups de la Cathédrale de Turku, le Secrétaire Général de la Ville ouvre un rouleau de parchemin et lit la déclaration dont le texte est d’origine d’une législation scandinave, qui date du Moyen-Age. La déclaration est lue en finnois et en suédois.

Enfin, on souhaite à tous une joyeuse fête de Noël. Ensuite, on chante l’hymne nationale, Maamme-laulu, et pour finir la fanfare joue « Porilaisten marssi », la marche d’honneur de l’Armée Finlandaise. Pour beaucoup de Finlandais, Noël commence seulement après cette déclaration de Paix de Noël.

Après la déclaration de la Paix de Noël, toute la famille se rassemble pour déguster le riz au lait (Joulupuuro), le plat traditionnel du matin de noël. C’est une sorte de porridge fait du riz et où on cache une amande. Celui ou celle qui la trouve aura une nouvelle année particulièrement heureuse.

Pendant la journée, les Finlandais boivent du vin chaud épicé appelé glögiGlögi peut être arrosé d’alcool et, en général, il  est servi avec des raisins secs et des amandes.

Lorsque la nuit commence à tomber, les Finlandais ont coutume de se rendre aux cimetières afin d’allumer une bougie, parfois accompagnée d’une couronne ou un rameau de sapin, sur les tombes des êtres chers disparus.

Le Sauna de Noël 

Le sauna est un incontournable du Noël finlandais. Pour les Finlandais, le sauna a toujours été un lieu sacré. Autrefois, on y allait pour accoucher et dans le sauna il régnait une paix gardée par le lutin de sauna. Jadis, on réservait une place dans le sauna aussi pour les morts et le dernier sortant jetait de l’eau sur les pierres pour eux. On prenait le sauna tôt, avant le repas de noël. Aujourd’hui, 70% des Finlandais prennent le sauna la veille de noël. Certains sortent du sauna pour aller faire un tour dans la fraîcheur hivernale et les plus courageux vont se rouler nus dans la neige !

Le repas de Noël

En début de soirée a lieu le repas de noël qui est copieux avec une variété de plats traditionnels. Selon une vieille expression, « à Noël, on a le droit de manger même la nuit » (jouluna saa syödä yölläkin), ce qui reflète bien l’abondance de la nourriture et l’importance de ce moment.

Le plat le plus important du repas de noël est le jambon rôti de noël  à la moutarde (joulukinkku), même si de plus en plus de familles optent pour le rôti de dinde ou le rôti de renne en Laponie. Traditionnellement, le repas de noël consiste de plusieurs sortes de gratins de légumes, mijotés longuement au four à basse température. Le gratin de carottes (porkkanalaatikko) et le gratin de rutabaga (lanttulaatikko) ainsi que le gratin de pommes de terre sucré (imelletty perunalaatikko) sentent bon le noël.

Dans la table de noël, on trouve également des poissons tels que le lipeäkala (merluche macérée dans l’eau de soude), le hareng, le saumon salé et le lavaretRosolli est une salade de hareng et de betteraves rouges.

La bière et le schnaps de Noël 

En Scandinavie, la bière de noël (jouluolut) est une vieille tradition. On sait que déjà les Vikings en buvait pour célébrer le noël. Autrefois, on brassait la bière de noël le jour de la Sainte Anna (le 9 décembre). Elle devait être prête pour la dégustation le 21 décembre, le Saint Tuomas (Thomas). On croyait également que le schnaps de noël (jouluryyppy) bénissait la récolte de l’année suivante. Pour le bien-être de tous, tout le monde participait à ce rituel – les enfants, les animaux et même ceux qui ne buvait pas d’alcool habituellement. De nos jours, on boit le schnaps pour accompagner le hareng et le saumon salé.

L’arrivée du Père Noël

Après le repas, l’excitation grandit car le moment tant attendu des enfants s’approche et tout le monde, même les adultes, attend des bruits de pas qui annoncent l’arrivée du Père Noël. En Finlande, le Père Noël se rend en personne dans les maisons et entre par la porte en demandant : « Onkos täällä kilttejä lapsia ? » (Y a-t-il ici des enfants sages ?). La réponse est évidemment un « Oui » enthousiaste. Après, on échange des nouvelles avec le Père Noël, il raconte son voyage et les enfants lui chantent des chansons de noël. Les plus courageux s’assoient sur les genoux du Père Noël. Enfin, il ouvre son grand sac en toile de jute et distribue les cadeaux. Après la dernière chanson, le Père Noël reprend sa route vers d’autres maisons avant de retourner chez lui à Korvatunturi.

Le reste de la soirée passe agréablement autour des cadeaux, mais on peut aussi chanter des chansons, regarder des programmes de noël à la télévision ou se rendre à la messe de minuit.)